Quelle le prix de l’assurance décennale ?

Le montant de la prime d’assurance décennale obligatoire qui vous sera réclamé dépend de nombreux critères, tant objectifs que subjectifs. Il découle, entre autre, de l’idée que l’assureur se fait de votre professionnalisme et de son évaluation du risque couvert. Autrement dit, le prix est variable d’un assureur à un autre. L’acceptation d’une garantie décennale et la détermination du prix d’assurance décennale est la résultante de l’appréciation de plusieurs critères dont voici un aperçu.
Comparateur assurance en ligne

Les prix de l’assurance décennale selon l’activité exercée 

Il est difficile de chiffrer soi-même le montant exact de ses cotisations. En effet, les assureurs prennent en compte différents critères (plus ou moins objectifs), afin d’évaluer le niveau de risque :  
-le secteur d’activité 
-la taille de l’entreprise 
-le chiffre d’affaires du chantier  
-le nombre d’années d’expérience  
-si vous faites appel à un sous-traitant ou non   

Ce n’est qu’une fois avoir pris connaissance de ces informations, que l’assureur pourra vous faire une proposition.  
On peut donc dire que le montant des cotisations se fait de manière plus ou moins aléatoire et tous les professionnels ne sont pas logés à la même enseigne. Voilà pourquoi il est indispensable de solliciter plusieurs assureurs !  
Voici quelques exemples, selon le chiffre d’affaires et le secteur d’activité de l’entreprise :  

 

 

CHIFFRE D’AFFAIRES en € 

ACTIVITES 

150 000 

400 000 

Maçonnerie / charpente 

3300€ 

 

Plomberie / chauffage 

1700€ 

4500€ avec 5 ans sans sinistre 

Electricité 

1400€ 

4500€ avec 3 ans sans sinistre 

Montant de la cotisation pour la souscription d’une assurance décennale 

Compte tenu de la hauteur des montants, il est courant de s’acquitter de la cotisation de manière fractionnée : par mois, trimestre, semestre ou année, mais toutes les compagnies d’assurance ne le proposent pas, de peur d’impayés. 

Quelques conseils 

La situation de votre entreprise est amenée à évoluer : embauche, chiffre d’affaires en hausse, activité supplémentaire… déclarez tout changement à votre assureur, car en cas de sinistre, c’est le dernier contrat signé qui sera pris comme référence. 

Les critères inhérents à votre activité qui peuvent faire varier les prix 

Le montant de la prime d’assurance décennale obligatoire qui vous sera réclamé dépend de nombreux critères, tant objectifs que subjectifs. Il découle, de l’idée que l’assureur se fait de votre professionnalisme et de son évaluation du risque couvert. Autrement dit, le prix est variable d’un assureur à un autre. L’acceptation d’une garantie décennale et la détermination du prix d’assurance décennale est la résultante de l’appréciation de plusieurs critères dont voici un aperçu. 

Le corps de métier et activité, un paramètre déterminant 

Il s’agit de l’activité principale et exacte de l’entreprise : toutes les techniques mises en œuvre par l’entrepreneur doivent être signalées (carrelage, maçonnerie…). Il faut se référencer pour cela à la nomenclature de l’assureur. C’est un des paramètres influant le plus sur le prix, car les conséquences financières sont plus ou moins lourdes selon la nature du corps de métier. Par exemple, les dommages provenant de défauts d’ordre électriques sont généralement moins coûteux que des malfaçons en maçonnerie. L’essentiel est que la réalité des travaux corresponde à la déclaration. Sinon l’entreprise ne sera pas couverte. 

Évaluation de la compétence métier 

– la légitimité de l’entreprise pour exercer cette activité : sont vérifiées les compétences des professionnels des salariés de longue durée (formation professionnelle) ; 
– L’ancienneté et le nombre d’années d’exercice de l’entreprise, bref son expérience dans la fourniture de prestations intervenant au cours chantier ; Il faut justifier au moins de 3 ans d’expérience professionnelle ou produire un diplôme de niveau CAP minimum. 
– La qualification : pouvoir se réclamer d’un label de qualité de type Qualibat est un atout. 

Autres paramètres d’évaluation 

– Le recours ou non à la sous-traitance : le risque méconnu augmente sensiblement le prix de la cotisation d’assurance décennale, 
– Le chiffre d’affaires annuel, 
– L’effectif de l’entreprise, 
– Le relevé de sinistralité des années précédentes : la fréquence des sinistres et le coût des réparations  

Le choix de l’assureur et les spécificités du contrat peuvent aussi faire varier le prix   

Vous l’aurez compris, la garantie décennale est une protection obligatoire pour tous les professionnels du bâtiment. Elle protège des dommages qui menaceraient la solidité ou l’usage du bien, et ce, sur une durée de 10 ans à compter de la réception des travaux. Sans elle, votre entreprise risquerait de très lourdes indemnités en cas de malfaçons.  
Oui mais voilà, certains professionnels peu scrupuleux considèrent que l’assurance décennale représente une dépense supplémentaire et préfèrent ne pas assurer leurs chantiers. Grave erreur ! Au-delà de faire fuir les clients par manque de sérieux, l’entrepreneur non couvert se risque à une peine pouvant aller jusqu’à 6 mois de prison et 75 000 € d’amende. Il est donc préférable de souscrire à une assurance décennale !  

Côté tarifs, le choix de l’assureur et les spécificités du contrat peuvent également influer sur le montant de vos cotisations. Comme pour n’importe quelle garantie, l’assureur va ajuster son tarif en fonction du niveau de risque auquel vous êtes exposé. Plus votre activité est susceptible d’engendrer des indemnités, plus vos cotisations seront élevées. Pour vous donner un exemple, les maçons paient généralement plus que les électriciens ou les plombiers, puisqu’un défaut de fabrication coûterait plus cher à la société d’assurance pour indemniser les victimes.  
Toutefois, tous les assureurs n’appliquent pas cette politique de la même manière. Il est donc important de comparer les offres, ainsi que l’ensemble des garanties proposées.   

Pour une protection optimale, votre assurance décennale doit avant tout être adaptée à votre activité, ainsi qu’à vos besoins. Plus vous personnaliserez votre contrat et mieux vous serez couvert. Le montant de vos cotisations sera certes un peu plus élevé, mais votre contrat prendra davantage en charge les potentielles indemnisations. À y regarder de plus près, une assurance décennale personnalisée serait donc plus rentable sur le long terme.  

Parmi les spécificités entraînant une hausse des cotisations, on retrouve : 
-le plafond de la franchise  
Plus votre franchise sera élevée et plus vos cotisations seront basses. Attention toutefois, car bien que cette formule semble économique, cela vous expose à de lourds frais en cas de malfaçons. 

-les plafonds d’indemnisation 
Si votre contrat prévoir une forte indemnisation, alors vos mensualités seront-elles aussi élevées.  

-les exclusions du contrat  
Si certaines activités ne sont pas comprises dans le contrat, alors votre assurance décennale sera plus avantageuse. Cependant, nous vous conseillons de ne pas faire l’impasse sur certaines tâches, afin d’être mieux couvert.  

-les garanties optionnelles  
Comme pour n’importe quel autre contrat, plus votre assurance décennale sera personnalisée et plus vous paierez cher. Bien que facultatives, ces options sont toutefois intéressantes pour certaines professions plus exposées comme les maçons.  

Notre conseil : pour trouver rapidement une assurance décennale au meilleur prix.
Depuis plus de 20 ans, ,nous mettons en relation les professionnels, avec des prestataires certifiés. Ce service est 100% gratuit et sans engagement. Vous recevrez ensuite jusqu’à 4 devis sous 24h. Alors si vous souhaitez faire de bonnes affaires.

 

Comment diminuer le prix de l’assurance décennale ?  

Vous cherchez une assurance décennale complète et au meilleur prix ? Voici quelques astuces pour diminuer vos cotisations : 

-Faites jouer la concurrence 
Avant de souscrire, pensez à comparer les offres de divers assureurs. Comme nous avons pu le voir, le montant des cotisations dépend de nombreux critères plus ou moins objectifs selon les prestataires. En comparant les assurances décennales, vous pourrez ainsi augmenter vos chances d’être bien couvert et au meilleur prix ! 
 

-Demandez l’aide d’un courtier  
Le rôle du courtier est de défendre votre dossier auprès des assureurs. Grâce à ses talents de négociateur, il est plus à même de réduire le montant de vos cotisations. Contacter un courtier est donc la solution idéale pour économiser. En moyenne, les tarifs obtenus par un courtier sont de 30% à 40% plus avantageux. Un bon coup de pouce, surtout que le courtier se rémunère directement par l’organisme assureur, sur la base d’un pourcentage défini entre eux. 

-Evitez les options inutiles  
Dans leur devis, la plupart des assureurs vous proposeront des options, mais rien ne vous oblige à les prendre ! N’hésitez pas à les retirer de votre contrat si vous n’en avez pas besoin, car ces dernières augmenteront vos cotisations. 

-Attention aux plafonds d’indemnisation trop élevés  
Trouvez le juste milieu entre couverture complète et plafond d’indemnisation. Adaptez votre contrat plutôt que de payer des sommes folles et parfois inutiles.  

-Ajustez le montant de votre franchise  
Il est parfois préférable d’augmenter sa franchise pour baisser ses cotisations.  

Le cas spécifique du prix de l’assurance décennale pour les auto-entrepreneurs 

Les auto-entrepreneurs qui travaillent dans le BTP sont également concernés par l’assurance décennale obligatoire. Votre statut n’est par ailleurs pas majoré. Tout comme l’ensemble des professionnels du bâtiment, le montant de votre assurance décennale sera calculé selon les critères suivants : 

-le secteur d’activité 
-le chiffre d’affaires du chantier  
-le nombre d’années d’expérience 

Vous pouvez également réduire vos cotisations, en passant par un spécialiste de l’assurance décennale pour auto-entrepreneurs.  

Pour vous donner un ordre d’idées, voici les prix moyens constatés en 2021 : 

-Assurance décennale auto-entrepreneur pour les électriciens : 900€  
-Assurance décennale auto-entrepreneur pour les maçons : 1500€  
-Assurance décennale auto-entrepreneur pour les plombiers : 800€ 

Notre conseil pour économiser : n’hésitez pas à demander l’aide d’un courtier. Au-delà de vous faire gagner du temps, passer par un courtier vous permettra d’économiser jusqu’à 40% sur vos mensualités. 

Nous pouvons vous aider à trouver des assureurs, en répondant à quelques questions

Avez-vous déjà une assurance décennale ?